fermer la fenetre

Recevez votre ebook gratuit

« Résolvez vos difficultés relationnelles, en un instant »

Le Blog Le Blog

Tag: repérer votre scénario
Quel scénario PCM® jouez-vous ?

Quel est votre scénario d’échec PCM ?

Chez certains tennismen, le jeu se dérègle quand ils arrivent à la balle de match. Une « peur de gagner » s’empare d’eux. Ils commencent à jouer « petit bras ». Ils finissent par perdre alors qu’ils auraient dû gagner. Le pire c’est que ce problème se reproduirait toute leur vie s’ils ne le corrigeaient pas. C’est pourquoi ces comportements d’échec sont nommés scénarios de vie.

Process Com propose 6 scénarios. Nous avons tous au moins un de ces comportements. Ils nous paraissent normaux, au point de croire, à tort, qu’ils font partie de notre personnalité ; hé non ! Ces scénarios nous mènent à l’échec. Il faut se défaire de ces handicaps. Cet article dit comment repérer son scénario et comment s’en débarrasser ; et cela est possible sans avoir besoin de connaître Process Communication Model. Les préconisations sont le fruit de notre pratique de PCM en coaching depuis plus de 25 ans.

.

L’outil PCM pour tout un chacun

Les 6 scénarios de PCM ne représentent pas la totalité des scénarios existants mais plutôt les 20% qui polluent 80% de notre vie. Cette Loi 80/20 de Pareto est donc une manière efficace de traiter ces travers.

On pourrait croire qu’un scénario est un comportement à gérer avec un psy… ce n’est pas nécessaire. Le génie de PCM et de son créateur, c’est d’avoir structuré des comportements observables et d’y avoir associé des outils praticables par tout un chacun.

.

Repérer son scénario de vie

Afin de repérer facilement votre scénario, nous vous représentons une phrase qui illustre chaque scénario. Si en lisant l’une d’entre elles, vous vous dites « ah là, c’est probablement moi ». C’est bon. Occupez-vous de ce scénario.

Au début, il est possible que ce soit moins facile pour vous. Il vous sera plus facile de repérer les scénarios des autres. C’est très bien. Les repérer chez les autres est un excellent mode d’apprentissage.

.

Si vous avez des doutes

Si vous ne vous reconnaissez pas vraiment dans un de ces scénarios, ça ne veut pas dire que vous n’en avez pas. Vous avez juste besoin de vous familiariser avec le sujet. Dans ce cas faites appel à un proche qui vous connait bien, Faites-lui lire l’article et demandez-lui son diagnostic.

Si vous vous reconnaissez dans un scénario mais que cela ne vous semble pas grave, c’est une attitude défendable. Par sécurité, repérez-le chaque fois qu’il s’actionne. Vous saurez si vous devez agir ou pas.

.

Repérez le scénario de vie PCM et s’en débarrasser

Scénario « Après »

Le repérer

Voici un dialogue caractéristique : Question : Comment va ton business ?

Scénario « après » : « Pour l’instant, je suis en ligne, mais le deuxième semestre risque d’être moins bon ! ».

Cette structure : ça va … mais … !!! peut concerner un sujet important ou celui de la météo.

C’est le scénario d’échec « après ».

S’en débarrasser pour éviter l’échec

Prévoyez un plan d’actions pour que la situation ne se dégrade pas ou préparez le plan d’actions pour que les conséquences soient minimisées.

.

Scénario « Jusqu’à ce que… » ou « tant que… »

Le repérer

Ce scénario a deux modes d’échec possibles :

  1. Tant que je n’ai pas tous les éléments, je ne commence pas la tâche.
  2. Tant que je n’aurai pas perçu la finalité de ce qui est à mener, je ne l’entreprends pas.

Ces scénarios retardent la mise en action des personnes qui ont l’un de ces scénarios. Cela les rend moins performants.

Ce sont les scénarios d’échec « jusqu’à ce que… » ou « tant que… ».

S’en débarrasser pour éviter l’échec

Se demander : « Qu’est-ce que je ferais si ça rate ? » ou « Comment vais-je agir si ça ne marchait pas tout à fait ?», « Quels bénéfices je retire de m’engager maintenant ? ».

.

Scénario « Jamais »

Le repérer

C’est le scénario d’une personne qui vit avec la croyance « je         n’obtiendrai jamais ce que je désire le plus ».

Phrase caractéristique de ce scénario : « Je ne m’en sortirai jamais ».

C’est le scénario d’échec « jamais ».

S’en débarrasser pour éviter l’échec

Se faire aider pour réorganiser ses priorités

Négocier un délai de réalisation

Ecrire ses objectifs et les relire régulièrement

.

Scénario « Toujours »

Le repérer

C’est le scénario d’une personne qui ne veut rien perdre des avantages des différents choix qui s’offrent à elle. C’est pourquoi elle tarde à se décider.

Phrase caractéristique de ce scénario « Si je choisis telle solution, je perds tel avantage de l’autre option ; par contre, si je choisis la 2ème option, je perds l’avantage de la première ! »

C’est le scénario d’échec « Toujours ».

S’en débarrasser pour éviter l’échec

En fonction de votre aspiration, procédez au choix en fonction de l’un des 2 critères suivants :

  • Soit l’option où il y a une opportunité à saisir
  • Soit l’option où l’ambiance va être la plus tonifiante

.

Scénario « Presque I »

Le repérer

C’est le scénario d’une personne qui repère qu’elle manque à peu de chose près une opportunité.

Phrase caractéristique de ce scénario : « Juste au moment où j’allais être nommé chef… Si seulement la place avait été libre avant… ».

C’est le scénario d’échec « Presque I ».

S’en débarrasser pour éviter l’échec

  • Inviter quelqu’un de votre entourage pour vous accompagner à chaque fin de parcours d’une action
  • Faire la fête avec votre équipe

.

Scénario « Presque II »

Le repérer

Ce scénario de vie se présente de la manière suivante : la personne réussit ses performances, mais simultanément quelque chose ne va pas. Exemple : « Oui, j’ai réussi à faire ce que j’avais prévu, mais je n’ai pas entamé un rangement qui me tient à coeur. »

C’est le scénario d’échec « presque II ».

S’en débarrasser pour éviter l’échec

  • Célébrer la réussite (faire la fête).

.

Alléger sa vie

Il faut alléger sa vie des scénarios d’échec. Ils sont autant de fardeaux qui nous prennent gentiment la main pour nous tirer vers le bas. Nous les reproduisons sans cesse, ce qui fait de leur éradication une priorité. Eventuellement faites-vous accompagner par un coach ou un formateur certifié PCM ça vaut la peine.

Tant que nous laissons nos scénarios de vie en place, ils font que notre vie n’est pas celle que nous pourrions avoir. Pour finir avec le tennis, comme a commencé cet article : faites en sorte que l’arbitre dise « avantage à votre destin ».

.

Christian Becquereau,

assisté de Sylvie Nélaton

0
0