fermer la fenetre

Recevez votre ebook gratuit

« Résolvez vos difficultés relationnelles, en un instant »

Le Blog Le Blog

Tag: être à la merci
Percer les secrets du relationnel

Le relationnel et ses mystères

Qui n’a jamais observé qu’indépendamment de sa volonté, il accordait un relationnel différent selon son interlocuteur. C’est comme si un pilote automatique en nous décidait quel personnage jouer, sans même nous demander notre avis. C’est le mystère du relationnel.

  • Presque tous les parents agissent différemment selon leurs enfants. Certains enfants en sont heureux, d’autres en souffrent.
  • Avec certains amis, nous refaisons le monde, avec d’autres tout est prétexte à plaisanter, avec d’autres encore nous sommes simplement bien, sans avoir besoin de l’exprimer, etc.

Dans chacune de ces situations, nous sommes la même personne et en même temps nous ne sommes pas la même… Et nous ne savons pas pourquoi. Pour une 1ère rencontre nous ne savons pas dans quelle personnalité nous allons être. Autrement dit, vis-à-vis de nous-même nous sommes imprévisibles. Ça donne le vertige. En fait, dans la vie, nous avançons à l’aveuglette.

Procédons au démontage de ce mystère afin de reprendre la main sur nos relationnels. Cette compétence a tant d’impact sur notre efficacité, notre niveau de chance et notre confort de vie qu’elle peut être une priorité. Cette démarche de recherche valide le choix de PCM pour gérer son relationnel.

.

Décortiquer les secrets du relationnel

Il n’est pas nécessaire de prendre beaucoup de recul pour constater que la qualité de sa vie est conditionnée par la qualité de ses relationnels. Comme l’enjeu est le relationnel posons-nous les questions afin de décortiquer les arcanes de ce mystère :

  • Quels sont les critères du pilote automatique ?
  • Combien y a-t-il de rôles possibles ?
  • Est-ce que ne gérer que 6 rôles est sérieux pour aborder tout le relationnel ?
  • Est-ce qu’un interlocuteur privilégie un ou deux rôles ?
  • Peut-on identifier le rôle de notre interlocuteur de manière objective ?
  • Quelles techniques sûres pour identifier ce rôle ?
  • Est-il possible d’agir pour que la relation se rétablisse ?

.

Quels sont les critères du pilote automatique ?

A notre connaissance aucun modèle ne propose une explication à propos de la mécanique du pilote automatique que nous avons en nous. Nous ne savons pas le point de départ : ni pourquoi nous jouons tel rôle avec telle personne, ni pourquoi avec une même personne nous pouvons changer de rôle selon deux critères : le sujet de l’échange et l’environnement.

.

Combien y-a-t-il de Rôles possibles ? – Que dit PCM (Process Communication Model) ?

Nous pourrions répondre qu’il existe une infinité de rôles, c’est vrai mais cela ne nous fait pas avancer. Les recherches de Taibi Kahler, créateur de Process Communication Model (PCM), l’ont amené à conclure que nous avons 6 types de personnalité différents en chacun de nous. Ces personnalités présentées sous forme d’un immeuble sont pour chacun dans un ordre différent. Cela représente 720 combinaisons possibles (6 × 5 × 4 × 3 × 2 × 1 = 720). Étant donné que, dans chacune des Personnalités, la personne dispose de plus ou moins d’énergie[1], le nombre des profils possibles est infini. PCM est ainsi compatible avec la complexité des sciences humaines.

La prouesse, c’est que malgré la prise en compte d’un nombre infini de possibilités, le modèle est praticable sans être psychothérapeute. Le praticien n’a que six Personnalités à connaître.

.

Est-ce qu’un interlocuteur privilégie certaines Personnalités ? Que dit PCM ?

Taibi Kahler représente nos Personnalités, empilées comme pour faire un immeuble. Celle du bas, est nommée base. C’est un peu la signature comportementale de toute notre vie. Dans un 2ème temps, il a découvert qu’une autre Personnalité pouvait être une phase. Cette Personnalité-phase détermine nos motivations. A différentes époques de notre vie, nous pouvons être dans une phase différente et avoir des motivations différentes.

A ce stade, il ne faut pas confondre les 2 usages du modèle PCM. Un des usages est du ressort du développement personnel, mieux se connaître. Et l’autre usage, c’est d’établir le meilleur relationnel avec ses interlocuteurs que ce soit dans la vie privée, professionnelle ou sociale. L’objet de cet article et toute notre R&D est orientée sur le relationnel avec l’autre.

A la question « est-ce qu’une personne privilégie une ou deux Personnalités dans ses échanges ? Nos statistiques répondent « non ». Selon notre interlocuteur nous présentons l’une de nos 6 personnalités. Nous pourrions croire que la base ou la phase ont la faveur d’être utilisées, ce n’est pas le cas. Ce côté aléatoire et cette liberté sont d’excellentes nouvelles car si ce n’était pas le cas, cela reviendrait à mettre nos interlocuteurs dans des cases. Ce serait s’éloigner de la complexité relationnelle et décrédibiliserait PCM.

.

Peut-on reconnaître la Personnalité que nous présente notre interlocuteur ?

Dans l’usage de PCM avec un interlocuteur, si nous voulons agir sur le relationnel, il n’y a pas le choix. Il faut disposer d’une mécanique d’identification. C’est peut-être le point faible des travaux de Taibi Kahler. Dans notre R&D de 25 ans et plus, ce fut notre point focal de recherche. Aujourd’hui, nous avons une technique en 3 questions pour identifier à coup sûr la personnalité de l’interlocuteur. C’est le fruit de nos recherches, regroupées sous le label « Process-Relationnel® ».

.

Est-il possible d’agir pour que la relation se rétablisse ? Que dit PCM ?

C’est le point fort de PCM. Une fois la Personnalité que nous présente notre interlocuteur est identifiée, presque toujours une seule phrase PCM suffit à rétablir le relationnel. Cette phrase est constituée de 3 composantes PCM propres à la Personnalité de l’interlocuteur.

.

Vivre à la merci de l’imprévu relationnel

Avec certaines personnes ça fonctionne bien, avec d’autres ça ne le fait pas. A certains moments surgissent des tensions, ou des conflits, sans même qu’on comprenne pourquoi.  Ce n’est pas sans conséquence tant en termes de vécu que d’efficacité. Pourquoi continuer à vivre à la merci de ces situations qui peuvent arriver à tout moment.

.

Reprendre la main de nos relationnels avec Process Com

Le but des questions posées dans cet article est de décomposer le mystère des relationnels en ciblant là où il est possible de reprendre la main. A part la 1ère question « quels sont les critères du pilote automatique ? » pour laquelle personne n’a de réponse, PCM éclaire tous les autres secrets du mystère relationnel. Sans la connaissance de PCM nous resterions ballotés, impuissants face aux problèmes relationnels. A ces révélations PCM apporte des techniques qui en font un outil pour gérer nos relationnels et faire de notre vie, une vie plus heureuse.

.

Christian Becquereau

Assisté de Sylvie Nélaton

[1] Le questionnaire mis au point par Taibi Kahler lors de sa collaboration avec la Nasa détermine le pourcentage d’énergie de chacune des six personnalités d’une personne.

0
0